Escapade Parisienne

En ces temps hivernaux, il est difficile pour moi de prendre quelques instants pour la photo. Entre les études et les fêtes je n’ai pas voulu me forcer à faire des photos en coup de vent. Mais l’occasion s’est présentée lorsque fin janvier je suis monté dans notre magnifique capitale (pour les championnats du monde de hand qui, soit dit en passant,     étaient magiques mais là n’est pas le sujet 😉 ). C’est donc quelques photos prises lors de mon jour libre passé à Paris que je vous présente.

img_6110

L’arc de Triomphe

 

 

Les bords de Seine et les ponts parisiens sont toujours aussi surprenants.

 

Deux images un peu insolites qui sortaient du lot lors du tri.

Voilà j’espère que ce court article vous a plu, la régularité n’est pas trop de mise sur ce blog, jusqu’au bac au moins je pense, et je m’en excuse d’avance. Mais je ferai de mon mieux pour publier de temps à autres.

Voyage d’étude en Crète – Partie 2

Et voilà comme promis la suite de mon voyage d’étude en Crète. Sans plus tarder j’enchaîne avec les images de notre traversée de l’île, en effet nous partons d’Hania pour nous rendre dans le sud dans un petit port pour prendre le bateau. La traversée nous offre encore les paysages auxquels nous nous sommes habitués mais qui ne sont pas moins intéressants.

 

Nous n’avons pas eu le temps de trop nous arrêter lors de la traversée de peur de rater le bateau. Nous arrivons donc au port en avance et pouvons visiter un petit village de bord de mer typique des îles Grecques. Nous sommes assez stupéfaits par la beauté du décor. Je vous laisse juger mais je me demande qui peut résister au charme de cet endroit car même moi qui ne suis pas un grand fan des bords de mer je suis comme un gamin devant ce paysage ! 🙂

 

Il est maintenant l’heure de prendre le bateau pour nous rendre dans le petit village d’Agia Roumeli. Nous attendions tous ce moment avec impatience depuis le début de notre périple car en nous renseignant un peu nous avions eu des aperçus de la beauté de la côte. C’est donc parti et la première chose qui choque tout le monde sans exception est la couleur de l’eau !! Un bleu foncé et profond s’offre à nous. Pendant 2-3 minutes le silence se fait et nous restons bouche bée devant cette couleur qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Les photos ne représentent pas à la perfection cette couleur impressionnante mais elles laissent deviner quand même le bleu profond. La côte nous interpelle aussi, c’est un véritable désert de roches, gravier et cailloux.

 

Le seul arrêt se fait dans la baie de Loutro où se situe un petit village semblable à celui du port mais qui nous impressionne toujours autant par sa beauté.

img_5598

 

La traversée se finit tranquillement et nous arrivons dans une ambiance sympathique dans le petit village d’Agia Roumeli.

img_5619

 

Notre visite dans cette petite ville fut constituée principalement de baignades, de plongées, de bons repas et d’une petite balade à la sortie des gorges de Samaria dont j’ai parlé dans l’article sur la première partie de notre voyage. Nous ne resterons qu’une nuit et je n’ai pas de photos de ces activités car oui, de temps en temps, je lâche mon appareil (même si c’est rare 😉 ). En tout cas ce qui est sûr c’est que je ne suis pas près d’oublier cet endroit !

Nous repartons donc exténués et avec un peu de regret mais nous savons que ce qui nous attend nous promet encore de superbes surprises. Le retour en bateau est calme mais il est encore et toujours une occasion de faire quelques photos.

 

Nous reprenons donc les voitures pour une ville où nous pourrons manger ; en soit pas de quoi faire quelques photos mais si ! Une vieille coccinelle jaune captera mon attention 🙂

img_5703

 

Nous nous rendons dans notre dernier logement du voyage où nous resterons trois nuits. Nous nous trouvons près de la plaine de la Mesara où est située une impressionnante monoculture d’oliviers.

Nous allons également dans un petit magasin très particulier car c’est celui d’un cueilleur qui ramasse des herbes naturelles et des épices et qui crée ses mélanges pour les revendre. Il possède aussi 2 hectares de jardin où il fait pousser des piments et quelques fruits et légumes. Quand on entre dans ce magasin l’odeur nous transporte dans mille et un pays, les bocaux multicolores, les piments pendus au plafond et la vue que nous offre la petite terrasse font de cet endroit un petit paradis des épices. C’est une chose que nous ne reverrons assurément pas de sitôt !

 

Après les derniers jours passés dans l’hôtel et les multiples visites nous partons cette fois définitivement en direction d’Héraklion pour reprendre l’avion. Sur la route nous repassons une dernière fois devant la plaine et prenons 10 minutes pour savourer ce moment.

 

La route nous offre encore quelques paysages dont nous profitons d’autant plus que c’est la fin du voyage.

 

Le dernier arrêt prévu avant Héraklion a pour but d’aller voir l’olivier le plus vieux de l’île et donc un des plus vieux du monde. C’est pleins de questions et d’admiration que nous observons cette véritable relique chargée d’histoire.

 

Nous arrivons enfin à Héraklion et même là nous sommes surpris par le paysage que nous offre la mer, un dégradé de bleus et de verts impressionnants. Décidément cette île nous aura régalés jusqu’au bout !!

Et voilà c’est maintenant fini : direction l’aéroport, l’avion, Genève et pour finir la Haute-Savoie nous accueille de nouveau.

En conclusion, ce voyage fut très enrichissant (grâce à l’aspect étude dont je ne vous ai pas parlé). Mais il fut aussi exceptionnel par la diversité des biotopes découverts, des paysages (tous plus surprenants et beaux les uns que les autres) et la découverte culturelle. Alors surtout si vous cherchiez une destination pour passer quelques jours n’hésitez pas et osez sortir des sentiers très touristiques pour mieux découvrir l’île même s’il existe quelques sites touristiques inévitables comme le réserve d’Elafonissi.

Pour ma part je vous dis au mois prochain pour l’article de décembre 😉 .

 

Voyage d’étude en Crète – Partie 1

J’ai eu la chance de partir en voyage d’étude en Crète en septembre avec mon lycée. Dans cet article je vais vous présenter en images et en textes comment s’est déroulé ce voyage et les multiples facettes de l’île que j’ai pu observer pendant celui-ci. Je ne vais pas vous parler de l’aspect technique du voyage même s’il était très intéressant et enrichissant car ce n’est pas le but de ce blog.

Cela fait déjà plusieurs semaines voire mois que je prépare ce voyage dans ma tête. Je n’attends plus que ça et enfin le jour J arrive. Il est midi quand je pars, avec ma classe et mes professeurs, à la découverte de l’île du minotaure. Nous prendrons l’avion à Genève et atterrirons environ 3h plus tard à Héraklion. A peine arrivés nous partons pour l’hôtel où nous posons nos valises et puis c’est parti pour un petit restaurant typique où nous découvrons pour la première fois le régime Crétois dont j’ai tant entendu parler.Ce ne fut pas une déception, au contraire. C’est le ventre bien rempli et plein d’enthousiasme que je vais me coucher. A partir du lendemain le voyage se lance vraiment dans un rythme effréné  de découverte.

Nous arrivons dans un paysage déconcertant, une ancienne base militaire américaine abandonnée à laquelle les crétois essayent de redonner vie petit à petit. Située en bord de mer cette ancienne base militaire a laissé sur place quelques ruines qui possèdent un certain charme.

Nous prenons ensuite la route pour le Nord-Ouest de l’île et plus précisément la ville côtière de Chania. Sur la route qui longe la mer le paysage est comme je m’y attendais sec et typique du climat méditerranéen.

Une fois arrivés à Chania nous nous installons dans nos chambres d’hôtel et là un spectacle s’offre à moi. Depuis mon balcon je prends plaisir à profiter de ce que m’offre la nature !

dpp_0073

Certes le trait de la civilisation est présent et gâche un peu le spectacle mais la beauté de ce coucher de soleil me fait oublier la présence de ce câble 🙂

La prochaine visite nous mènera dans un petit jardin où sont cultivées de multiples plantes médicinales et aromatiques, ce jardin possède de petites maisons en pierre où sont logés les étudiants qui viennent effectuer des recherches dans le MAICh, l’institut méditerranéen d’agronomie de Chania.dpp_0219

Le jardin possède une multitude de plantes rarissimes.

Mais aussi une faune très intéressante, comme ici quelques libellules.

Le prochain endroit visité fut l’un des plus marquants. En effet le domaine d’Elafonissi est un endroit incroyable de part sa biodiversité et sa beauté. Le seul bémol reste la présence trop importante des touristes qui ne comprennent pas qu’ils sont sur un site protégé et qui ne respectent pas l’endroit mais cela n’enlève rien à la beauté du paysage :  une sorte de dune constituant une presque-île reliée à l’île par une plage de sable et en bonus, d’un côté de cette plage il y a la mer et de l’autre il y a un lagon exceptionnel. Lagon où j’ai eu la chance d’observer une murène !! Un moment intense et magique que je ne saurais décrire avec des mots.

La journée suivante nous guidera vers un jardin botanique géant situé dans un cadre semi-montagnard.dpp_0243

Ce jardin est constitué de plantes médicinales et aromatiques et d’arbres fruitiers. C’est la tête en l’air que je parcours cette boucle qui me fait voyager en passant des figuiers et des manguiers aux vignes ou encore au thym.

Je me laisserais même aller à photographier pendant quelques minutes les insectes qui tournoient autour d’une mare.

A la fin de la visite nous aurons la chance de discuter avec le créateur du jardin et nous aurons droit à une démonstration d’un plat fait 100% à partir des produits du jardin avec le chef du restaurant.

Pour la fin de cette première partie nous prenons la route du plateau d’Omalos. C’est une surprise totale pour moi car nous prenons de l’altitude tout en restant dans un climat méditerranéen. Je suis et je resterai subjugué par la beauté des paysages observés cet après-midi.

C’est un air de road-trip qui rôde sur nous pour la montée au plateau et c’est une ambiance sympathique qui s’installe dans les voitures alors que tout le monde est plus ou moins dans un état d’admiration.

Le plateau quant à lui est des plus dépaysants car nous n’avons pas l’habitude de voir chez nous un si grand espace plat au milieu des montagnes.

dpp_0470

Au bout de la route après le plateau nous irons jusqu’au point de vue donnant sur les gorges de Samaria qui permettent de rejoindre un endroit très particulier que vous découvrirez dans la deuxième partie de ce voyage 🙂

 Les gorges de Samaria

Et voilà c’est la fin de la première partie. Je vous dis à bientôt pour la deuxième en espérant avoir réussi à vous faire partager la beauté des paysages rencontrés.

 

 

Paradis Montagnard

Plongé dans ma rentrée j’en aurais presque déjà oublié tous les bons moments passés en montagne pendant mes vacances. Comme chaque année je pars début août avec mon père pour me rendre dans une maison de campagne perdue au milieu de nulle part. En effet située dans un petit village d’environ 16 habitants à l’année et à 20 minutes du premier supermarché cette maison est le paradis de celui qui comme moi aime à s’abandonner dans la nature. Mais ce n’est pas le seul avantage de celle-ci car elle est située à proximité du parc national des Ecrins et de la vallée du Valgaudemar. Je me perdrais presque à parler des heures de cet endroit qui me permet de m’évader un peu chaque été.

Mais aujourd’hui j’ai décidé d’écrire à propos de cette vallée du Valgaudemar que je viens d’évoquer. En grand amoureux de la montagne et de la rando que je suis (quand on naît en Haute-Savoie c’est dur d’y échapper c’est vrai  🙂 ) j’ai eu le plaisir de découvrir cette vallée il y a déjà quelques années grâce à mon père et je l’en remercie car c’est pour moi la plus belle vallée que je n’ai jamais vue et parcourue. Elle est peuplée de multiples lacs de montagne, de sommets plus impressionnants les uns que les autres, de cascades aussi nombreuses qu’éphémères selon la météorologie du moment et d’un impressionnant glacier. Ce sont toutes ces choses qui dès le premier jour m’ont fait comprendre que cette vallée était différente.

img_4644  Echantillons de ce petit paradis

Cet été j’ai fait 3 randos durant mon séjour. Trois randos assez différentes que ce soit en termes de difficultés et de paysages. Le seul point commun entre celles-ci est qu’à chaque fois la vallée nous a offert au-delà de ces magnifiques paysages une mer de nuages impressionnante jusqu’à environ 11h. Je préfère vous prévenir il n’y aura pas beaucoup d’images dans ce post car pour faire de la montagne j’essaye de m’alléger et je ne pense pas toujours à prendre des photos lorsque je marche  ;).

1ère rando :

Départ comme d’habitude vers 5h30 à la frontale direction le refuge puis le col de Vallonpierre, cette balade d’environ 1000 mètres de dénivelé était décidée pour se remettre en forme car c’était pour moi la première de l’année. Je ne vais pas vous décrire tout le chemin alors je vous laisse apprécier la vue depuis le col de Vallonpierre.

img_4645-001img_4640-001

2ème rando :

Celle-ci n’était pas vraiment prévue je n’ai donc aucune photo mais je vous parle quand même de son itinéraire au cas où vous passiez dans le coin car je vous la conseille fortement. Elle part du bout de la route (Gioberney) pour rejoindre en 400 mètres de dénivelé et, en passant par une belle cascade, un petit lac qui offre une jolie vue sur la vallée. On peut certes s’arrêter là mais pour ceux qui souhaitent profiter encore un peu de la journée, la suite qui monte sur encore 400 mètres de dénivelé pour atteindre le refuge du pigeonnier est une très belle balade. Depuis le refuge du pigeonnier la vue sur toute la vallée ou sur le glacier est splendide. Ensuite la descente peut se faire de l’autre côté pour fermer une belle boucle.

Et enfin la dernière et sûrement la plus mémorable des trois c’est une grosse rando d’environ 1400 m de dénivelé cette fois  :).  Départ encore une fois vers les 5h30 du mat, une première partie vraiment raide les 300 premiers mètres de dénivelé font vraiment mal aux jambes !! puis la suite est plus calme on arrive à la moitié du parcours quand on passe finalement l’épaisse couche de nuages qui couvre la vallée et là c’est époustouflant on a presque envie de s’asseoir et de ne plus bouger !! Je vous laisse juger  🙂

img_4701

C’est beau et même très beau mais ce n’est qu’une image, la réalité était vraiment impressionnante ! On décide de repartir on se retourne pour fermer nos sacs et la magie de la vallée opère encore car à ce moment-là une quinzaine de chamois (femelles, mâles et jeunes) nous accueillent dans leur paisible sanctuaire.

img_4723

Et puis on repart, on passe par les lacs et on monte au col de Pétarel espérant à chaque pas qu’en se retournant on sera encore impressionnés et pour ma part je ne m’en fais pas car je n’arrive pas à me lasser de ce paysage. On arrive enfin au bout et comme prévu c’est magnifique avec en bonus quelques vautours et marmottes pour nous divertir ou nous impressionner.

 

Et voilà c’est fini on redescent aux lacs, on s’offre un petit repas et même une bonne baignade pour les courageux et on repart avec des images plein la tête.

J’espère que cette découverte de mon paradis montagnard vous aura plu et surtout n’hésitez pas à me demander si vous voulez aller y faire un tour !

Voyage Monténégro-Croatie

Pour ouvrir ce blog je commence par vous raconter en image ma visite du Monténégro et de la Croatie cet été 2016. Tout d’abord ce fut très long pour aller au Monténégro même si nous avons coupé la route à Opatija en Croatie, ville ultra touristique et même trop à mon goût!

IMG_2655-001.JPG

Vue du dessus d’une partie d’Opatija avec une superbe vue sur la mer Adriatique

Après une nuit très chaude nous repartons pour rejoindre notre principal point d’arrêt du voyage, Kotor petite ville au bout des magnifiques Bouches de Kotor.

IMG_3205

Magnifique vue sur les Bouches de Kotor

Nous passerons 12 jours dans cette petite ville qui est le principale port d’attache des bateaux de croisière au Monténégro, en effet le port de Kotor accueille plus de 400 paquebots par an !!

Nous visiterons ensuite la côte qui offre de magnifiques panoramas sur la mer ou encore de superbes vieilles villes.

Nous assisterons aussi à un magnifique coucher de soleil qui se passe de tout commentaire!!

Nous passerons une journée dans la région du Lac Skadar. Ce lac est d’une immensité déconcertante, véritable petite mer intérieure, il est le refuge de beaucoup d’espèces d’oiseaux tout au long de l’année. Mais c’est en période de migration qu’il expose entièrement son potentiel ornithologique. Pour la photo animalière je n’ai pas vraiment eu le temps car les berges sont très sauvages et le seul moyen serait de rester plusieurs jours pour repérer ou de louer un kayak. Je vous laisse admirer par vous même la beauté de l’endroit.

Ensuite nous arrivons au moment que j’attends impatiemment depuis le début car je vous le dis, bien que les endroits que nous visitons soient magnifiques, moi et les visites de villes ça fait deux 🙂 . En effet nous partons dans les terres et plus précisément vers le parc du Durmitor qui longe la magnifique Tara River. Sur la route nous nous arrêtons pour apprécier la nature Monténégrine dans son excellence.

IMG_3293

Exemple typique du paysage monténégrin à la fois grandiose et sauvage !

Une fois arrivés nous découvrirons un très beau lac de montagne et une vallée verdoyante assez impressionnante.

Ensuite nous nous orienterons vers la fameuse Tara River que j’attends depuis que j’ai appris la destination de notre voyage et effectivement je ne suis pas déçu. Je ne trouve encore pas les mots pour décrire l’incroyable beauté de cet endroit!

 

Voila c’est avec des images plein les yeux que je quitte ce pays pour finir mon petit périple familial en Croatie.

Nous commençons par la visite de Dubrovnik qui restera mitigée pour moi car le nombre impressionnant de visiteurs m’a quelques peu dégouté de la ville, même si la vue depuis les remparts aura su me faire oublier ce désagrément.

Nous ferons ensuite une dernière escale dans le petit village de Promajna ou j’ai été subjugué par l’ambiance qui régnait au bord de mer. En effet nous sommes arrivés lors d’énormes rafales de vent ce qui créait une ambiance très photogénique.

La veille de notre départ nous aurons droit à un début de coucher de soleil le long de la route et à la fin de celui-ci une fois arrivé à l’appartement.

Et voila c’est fini pour le premier article de ce blog qui résume mon principal voyage de cet été.

A bientôt pour la prochaine publication 😉